SORAA Vivid Spectre complet LED - une lumière naturelle comme celle du soleil

SORAA Vivid Spectre complet LED - une lumière naturelle comme celle du soleil

Les couleurs contenues dans la lumière visible du soleil peuvent être rendues visibles à travers un prisme - un triangle de verre.
Il en résulte une bande de lumière avec un dégradé continu de couleurs allant du rouge foncé au rouge-orange, au jaune, au vert, au bleu, au bleu foncé et au violet foncé.
C'est ce que l'on appelle le spectre de la lumière visible.

Le soleil est la référence en matière de lumière

La qualité de la lumière du soleil et des couleurs qu'elle contient est déterminante pour la perception des couleurs par l'homme.
On ne peut pas faire mieux que ce que fournit le soleil - la lumière du soleil est la mieux à même de reproduire ou de "rendre" naturellement toutes les nuances de couleurs et de nuances.

C'est pourquoi on a défini ce qu'on appelle l'indice de rendu des couleurs ou Color Rendering Index (CRI).
Et celui-ci est pour la lumière du soleil : CRI 100.
Les lampes halogènes et les LED du commerce se situent en général entre 75 et 85 IRC.

Il est intéressant de savoir :
La valeur CRI est définie pour ce que l'on appelle les couleurs test. Il existe au total 14 couleurs de ce type définies au niveau international, appelées R1, R2... jusqu'à R14.
En règle générale, les LED sont plus faibles à R9 (rouge) et manquent de loin une valeur CRI élevée.
En revanche, une LED à spectre complet comme la Soraa Vivid atteint un IRC de plus de 90 pour toutes les couleurs testées.

Outre la capacité à reproduire correctement et sans faille toutes les nuances de couleur, la température de couleur joue également un rôle important.
Les ampoules à incandescence peuvent certes couvrir le spectre des couleurs de manière continue, mais elles sont généralement teintées de jaune à rouge.
Leur température de couleur est trop basse et se situe en général entre 2000 et 4000 kelvins.

Les lampes fluorescentes, quant à elles, peuvent certes produire une lumière du jour blanche avec une température de couleur de 5000-6000 kelvins, mais elles sont incapables de produire un spectre de couleurs continu.
Si l'on observe leur lumière à travers un prisme, on constate des lacunes considérables dans le spectre, les couleurs sont totalement absentes ou fortement sous-représentées.
Tout le monde connaît ce phénomène : la nuit, la lumière jaune unie d'un éclairage routier engloutit presque toutes les couleurs d'un décor normalement coloré à la lumière du jour.
L'indice de rendu des couleurs (IRC) et la température de couleur sont tous deux déterminants pour notre perception des couleurs, des contrastes et des nuances de blanc.

Réservez dès maintenant un rendez-vous de conseil gratuit !